Roméo GUINSOM, chargé RSE à CIMENCAM

01.07.2020
 

Nous sommes allés à la rencontre de Roméo GUINSOM, chargé RSE à CIMENCAM.  Il nous livre aujourd’hui les clés de son métier et les enjeux auxquels il fait face dans l’exercice de ses fonctions.

romeo guinsom

 

1.     Pouvez-vous expliquer en quoi consiste le métier de chargé RSE chez Cimencam ?

Chez CIMENCAM, le Chargé RSE est responsable de la proposition d'une stratégie locale déclinée des engagements de Développement Durable au niveau du Groupe (LafargeHolcim). Après ajustement et validation par les différentes hiérarchies et la Direction, il est appelé à animer le plan d'action qui va en découler.

 

2.     Pourquoi la RSE est-elle un enjeu majeur pour Cimencam ?

De manière globale, nous souhaitons améliorer le rapport de l'entreprise à ses parties prenantes, qu'elles soient internes ou externes.

L'industrie a toujours été perçue comme rentable et pérenne au dépens du social et de l'environnement. Nous sommes conscient d’une sensibilité de plus en plus poussée des clients sur la qualité des produits et services qu'ils s'offrent, des talents (chercheurs d'emplois) sur le type d'entreprises avec lesquelles ils veulent s'engager, des riverains sur les voisins qu'ils souhaitent avoir, et des organisations publiques et privées, sur les partenaires avec qui elles souhaitent associer leurs images. Nous travaillons de plus en plus à la consolidation des rapports avec nos parties prenantes, avec la certitude que les réponses aux défis que nous pose la Durabilité, nécessitent une diversification des approches, et donc des partenariats variés. C'est à cet effet que nous nous efforçons au quotidien, dans toutes nos opérations, à garantir la satisfaction de nos parties prenantes.

 

3.     Comment est déclinée la stratégie RSE à Cimencam et comment mobilisez-vous les salariés à cette démarche ?

 La stratégie RSE de CIMENCAM s'articule autour des piliers de Développement Durable du partenaire LafargeHolcim que sont l’Eau et la nature, l’Economie circulaire, le Climat et les Communautés.

Cet engagement inspiré de l'agenda 2030 des Nations Unies est une contribution des filiales à la construction d'offres et de rapports durables avec les différents acteurs qui constituent notre environnement immédiat et lointain.

Au Cameroun, sur la base d'une étude interne conduite il y a deux ans, nous avons apprécié la perception qu’avaient les managers de la RSE, ce qui a permis de mieux hiérarchiser nos priorités.

Sur le plan social, l'accent a été mis sur la dotation de l'entreprise en instances et outils d'animation de la RSE.

Sur fond d'autonomisation progressive de nos partenaires, nous avons installés en 2019, les Comités de riverains de CIMENCAM (Coricim) et poursuivons cette année avec l'installation des Comités RSE. La première a vocation à suivre nos engagements au sein des communes d'accueils de nos sites, tandis que la deuxième participe à l'animation par le personnel, de la démarche RSE en interne.

Sur le plan industriel, l’accent a été mis sur la réduction de nos émissions de CO2, notamment avec l’utilisation de la biomasse. Nous avons clôturé l'année 2019 avec un taux de substitution de biomasse de l'ordre de 89 % à Bonabéri et 10% à Figuil représentant près de 9 000 tonnes de déchets recyclés. Depuis le début de l'année 2020, d'énormes progrès sont réalisés à Figuil qui est entrain de doubler son taux de substitution. Dans cette même veine, les réflexions sont en cours en ce qui concerne l'usine de Nomayos où le chantier est prévu en 2021

 Sur le volet business social, l'accès au logement décent et abordable est un autre chantier qui nous tient à cœur. Nous avons dans cette perspective signé l'année dernière, une convention avec le MINHDU comprenant l'achèvement des logements sociaux en cours d’une part, et d’autre part, le recours aux solutions technologiques promouvant le matériau Terre-ciment à Pitoa grâce à une résolution du Conseil d’Administration de la SIC. Sur la superficie de 5 hectares obtenue à cet effet, ce sont environ 200 logements accessibles à la bourse des ménages modestes qui seront construits. Le préalable à cet ambitieux projet est la construction de maisons témoins dans la Commune de Garoua 3ème grâce un partenariat en cours de finalisation avec la Mairie. Le démarrage des travaux pour ce qui est des maisons témoins est prévu pour les prochaines semaines.

 

Roméo GUINSOM RSE

 

 

4.     Dans le contexte sanitaire actuel, y a-t-il des actions RSE qui ont été menées par Cimencam ? Si oui, pouvez-vous nous en parler ?

Bien entendu, en tant qu’entreprise citoyenne, nous ne pouvions pas rester en marge des actions pouvant contribuer à la limitation de l'avancée du COVID-19 aussi bien en interne qu'en externe.

Au sein de l'entreprise, les mesures phares ont été l'intensification de la sensibilisation aussi bien pour le personnel que pour les sous-traitants, le réaménagement du temps et des espaces de travail, l'équipement du personnel en matériels permettant une meilleure observation des règles barrières aussi bien sur le site qu'à domicile. Lorsque cela s'avère nécessaire, l'accompagnement et le suivi psychologique des collaborateurs est déployé. Nous nous efforçons à améliorer ces actions dans le cadre de réunions quotidiennes. 

En externe, nous avons commencé par les communes où nous sommes installés, en soutenant les mairies, quelques formations sanitaires et des associations de développement dans leurs actions de riposte, à travers des dons en kits de propreté autres outils barrières.

Nous préparons pour les prochaines semaines, une contribution d’envergure nationale aux côtés du gouvernement.

 

5.      Pour terminer, la journée mondiale de l'environnement a été célébré récemment, dites –nous en quelques mots la place de cette journée au sein de Cimencam et éventuellement des actions rentrant dans le cadre de cette célébration.

La journée mondiale de l'environnement a été célébrée cette année sur le thème de la Biodiversité, un sujet qui nous tient particulièrement à cœur, notamment pour nos carrières, pour la plupart dotées d'un plan de gestion de la biodiversité.

Il est important de souligner que l'environnement reste pour nous une préoccupation quotidienne, et s'incarne dans trois des quatre piliers de notre engagement de Développement Durable, notamment l'Eau et la Nature, le Climat et l'Économie circulaire.

Des indicateurs ont été mis en place (taux de substitution des énergies fossiles, consommation de papier) et sont régulièrement suivis, particulièrement au sein de nos usines.

Pour ce qui est des actions sur le terrain et précisément au sein de nos communes, elles s'illustrent notamment par le reboisement. En considérant uniquement les cinq dernières années, plus de 10 000 arbres ont été plantés dans le Nord. Ces actions ont été menées grâce à la mise à contribution du personnel volontaire et des partenaires publics et privés tous aussi sensibles que nous, aux questions environnementales.

Avec le contexte du COVID-19 et les contraintes des mesures barrières édictées par les autorités, nous avons été contraint de limiter les descentes sur le terrain pour la plupart de nos activités, et à nous recentrer sur des initiatives sanitaires.